Canal du midi


Sète-Port Lauragais, 9 ème jour, 233kms:
J'ai d'abord longé l'étang de Thau, me délectant des paysages, des huîtres, moules et bar.
Depuis Agde, je chemine le long du Canal du Midi aux multiples ouvrages: écluses dont les 9 de Fonserannes,  ponts canal,  le tunnel de Malpas franchi en bateau avec 1 petite famille. Beaucoup de bateaux de touristes, quelques cyclistes et promeneurs, de belles péniches amarrées à l'année.
Depuis le 1er/11, arrêt des navigations et début des travaux: élagage, entretien des berges. Le canal retrouve sa quiétude, seuls les canards se déplacent sur l'eau, les péniches sont amarrées au milieu du canal pour résister à la baisse du niveau d'eau (1m)
Les vieux arbres sont parés de belles couleurs, et les nouveaux se dressent fièrement. J'ai beaucoup de chance avec le temps: parfois frais le matin, mais belles et douces journées, quelques rares ondées, des pluies nocturnes, mais beaucoup de vent contraire éprouvant  hier.

 

Port-Lauragais-Brax: 2 semaines, 410 kms

Après  les 9 écluses en montée, dont 2 doubles, m'amenant à  Port Lauragais,

 

j'ai enchaîné les 8 écluses en descente, dont 1 double, le lendemain.

Au Port de l'embouchure de Toulouse,  les Ponts Jumeaux voient la rencontre du Canal de Brienne, le Canal de Garonne que j'emprunte vers Bordeaux, et le Canal du Midi que je viens de quitter.
A Montech avant Castelsarrasin,  j'ai cheminé entre la pente d'eau et les 5 écluses qu'elle a remplacé : 1 machine double pousse la  péniche durant toute la montée, monumental.
En arrivant à  Moissac, impressionnant pont canal enjambant le large Tarn juste avant sa rencontre avec la Garonne.
Les écluses sont moins nombreuses, donc moins de dénivelés mais plusieurs Ponts canal dont celui d'Agen , que je connais bien, sur la Garonne. Je suis toujours admirative devant ces travaux de génie !
Et toujours les confortables péniches à  quai.
J'évite les balades dans les coteaux proposées par mon topo-guide préférant la quiétude du Canal. Je ne m'écarte de celui-ci que pour rejoindre mes hébergements: studios, Chambre d'hôtes ou hôtel.
Pas mal de cyclotouristes avec qui je discute parfois. Certains vont loin : En Turquie par les Balkans, d'autres en Grèce par la route que j'avais emprunté en Italie, d'autres viennent de Genève vers Bordeaux.
Brax-Bordeaux, 20jours, 552kms depuis Sète.
Après Agen, j'ai continué sur le Canal de Garonne,  sur un chemin de halage parfois ensoleillé dès le matin, longeant des centaines de pommiers au moment de la cueillette. Le 10, un temps plus frisquet et brumeux: 2° à 8h30 m'a amené à enfiler un 2ème polo isotherme et à  garder mes gants toute la journée.
Quelques écluses éparses, encore pas mal de péniches habitées à  l'année, une belle halte nautique.
Le canal a flirté souvent avec la Garonne jusqu'à Castet en Dorthe où il a rejoint le fleuve maintenant navigable .
Je n'ai pas suivi les méandres du topo-guide qui nous emmenait cheminer dans les coteaux parmi les vignobles du bordelais. J'ai préféré longer des petites routes départementales jusqu'à Latresne où  j'ai rejoint une piste cyclable vers Bordeaux, entre Garonne et belles propriétés.