Camino del Norte,  

de Bayonne à Santiago de Compostelle

Camino del Norte,  

de Bayonne à Santiago de Compostelle

Je suis repartie le 11 novembre de Bayonne par la côte pour arriver à Saint Jacques pour Noël.

 

Par rapport au Chemin principal appelé Le Camino Frances, le Chemin du Nord est plus sportif avec pas mal de dénivelés et une alternance montagne-mer régulière, mettant tous les muscles à rude épreuve.

J'ai traversé le Pays Basque, la Cantabrie, les Asturies pour arriver ensuite en Galice. Les paysages sont assez variés: falaises ou plages longées par des chemins agréables, en traversant parfois des prairies au milieu de chèvres, moutons, vaches; sentiers forestiers empierrés agrémentés de petits cours d'eau; petites routes de montagne traversant de jolis villages, plusieurs pistes cyclables; quelques traversées de réserves d'oiseaux et aussi quelques passages obligés en zone industrielle. Plusieurs courtes traversées en bateau jusqu'à Santander puis un franchissement de pont en train évitent au pèlerin le long contournement des baies.

 

La coquille stylisée européenne accompagnée de panneaux indicateurs, parfois des flêches jaunes ou le balisage d'un GR côtier permettent de cheminer sans risquer de se perdre.

 

Les hébergements sont divers: accueils pèlerins privées, albergues municipales ou associatives, auberges de jeunesse, et aussi pensions ou habitations chez l'habitant. Toute l'année, le choix est suffisant, même si quelques rares albergues sont peu ou pas chauffées.

Quelques accueils dans les monastères de Cenarruza, Cobreces, Valdedios (en faisant un détour) et enfin Sobrado dos Monxes. J'ai beaucoup aimé l'accueil chez Don Ernesto à Guemes, qui a reçu plus de 7000 pèlerins en 2013...

 

J'ai choisi de parcourir la totalité du chemin du Nord, poursuivant par Gijon, avant de rejoindre le Frances à Arzua. Ceux qui partent sur le Primitivo par Oviedo arrivent sur le Frances à Melide.

 

Maintenant en Espagne, beaucoup d'églises sont fermées, sauf au moment des quelques messes le soir; dommage pour le patrimoine jacquaire invisible.

A Saint Jacques, même au moment de Noël, plusieurs albergues privées offrent un accueil convivial, proche du centre historique. Je suis allée 2 fois manger à l'hôtel des Rois catholiques dans la salle à manger des pèlerins: A cette période-là, il est plus facile à 10 pèlerins de réussir à entrer... Le 24 décembre à midi était le meilleur, mais le pèlerin doit accepter humblement ce qui lui est offert!

 

La cathédrale est toujours aussi grandiose, quoique enveloppée d'échaffaudages pour des réfections extérieures. A la grande messe de Noël, nous avons eu la procession du buste de Saint Jacques avant le balancement majestueux du Butafumeiro, dans un nuage d'encens et le silence rempli d' émotions très fortes. Lors de la messe de minuit et le 25 décembre, les chœurs et les 2 orgues ont embelli les cérémonies, pour le plaisir d'une assistance nombreuse..

 

Pascale, lapelerinedesaintemere, novembre-décembre 2013

© 2023 by SEA B&B. Proudly created with Wix.com

  • w-facebook
  • Twitter Clean